Découvrez « Les culottes d'Hippolyte » !

Pondu par Une madmoiZelle

« Les culottes d'Hippolyte », c'est un projet photo très sympathique qui met à l'honneur les dessous féminins !

Les culottes d’Hippolyte, c’est d’abord un projet photographique réalisé par Chloé Prigent, une jeune Lyonnaise, qui depuis mai 2011 a développé un original hommage à la culotte et plus implicitement aux femmes d’aujourd’hui.

Culotté, c’est le mot ! Le fait est que cette photographe a fait son petit bout de chemin puisqu’en plus d’avoir des modèles volontaires toujours plus nombreuses, elle est actuellement exposée au Musée de la Femme au Québec ainsi qu’au Croch’n’roll, un restaurant de Lyon. Mais ô joie de l’Internet, elle a aussi un blog et un Facebook où vous pouvez la retrouver. Lorsqu’on découvre ses clichés, on remarque une réalisation sobre et épurée qui dégage des photos uniques autour de ce thème plutôt incongru qu’est la culotte.

Décomplexée, variée et intime : la culotte, un objet artistique ?

Ce projet est à la fois artistique et sociologique, ajoutant à l'esthétisme des courbes féminines une pincée de provocation en affichant de la lingerie. Ce concept a le mérite de faire réfléchir : toi, moi, la voisine d’en face, Casimir, ta grand-mère... Cela peut amener diverses questions et réactions. Là où certain-e-s verraient un manque de pudeur, on peut reconnaître sur chaque photo une femme maîtresse d'elle-même, qui a su mettre de côté ses éventuels complexes. C'est la force de ce projet : il peut conduire à différentes interprétations, tout en restant original et esthétique.

Des photos qui montrent toutes sortes de femmes

Les femmes sur les clichés ne sont pas toutes faites sur le même modèle : on devine des minces, des rondes, des jeunes, des moins jeunes... Puisque le cadrage ne montre jamais leur visage, on peut se focaliser sur les détails : la pose, l'attitude, la lumière, les vêtements, et évidemment la culotte. La photographe, cachée sous le pseudonyme d'Hippolyte, est là pour montrer les modèles telles qu'elles sont, sans artifice.

Chloé Prigent immortalise ses modèles en privé, en pleine rue, dans le métro, à la campagne et même dans des laveries. Les photos deviennent ainsi une ode à la beauté et à la sensualité, avec un soupçon de voyeurisme et surtout la mise en avant d'une femme qui s'amuse, s'assume, avec ses atouts et ses défauts - une femme réelle, humaine.

Voilà c’était le petit point photographie du jour. En espérant que cette petite découverte ait plus aux madmoiZelles !

Partage sur les réseaux sociaux & viens réagir sur le forum !

Je ne suis pas celleque vous croyez

Identifie-toi pour accéder à tes infos...
Tu es nouvelle ?
Rejoins-nous, on t'aime déjà !

Inscris-toi !

Plein plein plein de choses à voir et à dire ? Viens donc, clique, bouge ta souris, ça ne coute rien et c'est merveilleux.

S'inscrire

Connecte-toi !

La phrase des fois con, des fois pas

"Si on enlevait tout l'air du ciel, les oiseaux tomberaient par terre et les avions aussi." Jean-Claude Van Damme

Propose la tienne

 

madmoiZelle est une marque déposée. madmoiZelle, un magazine qu'on pourrait croire qu'il s'écrit mademoiselle, mais en fait, non. © 2005-2012 ALJ AGENCY / Site by Colorz